Site officiel

 

Laughing Seabird, c’est Céline… et c’est aussi le nom de son groupe.

Il est un lieu étrange et fascinant : le rivage. La rencontre entre terre et mer. Un contour indéfini. Une base de point de mire vers ce qu’on appelle l’horizon, et ce truc fou de notre planète, l’océan… Ici vit l’oiseau de mer, emblématiquement la mouette. Ici, on entend son cri, son chant rieur. Pas qu’ici, il est vrai…
Au large, elle annonce, sa présence réjouit : Terre, terre ! On est sauvé ! On arrive !
A l’intérieur du pays, elle suit ou devance les hommes, les péniches… jusqu’à la ville où elle reste parfois vivre. Alors l’entendre, c’est se rappeler la mer, immanquablement y être un peu.
Tout comme lorsqu’on réécoute certaines musiques fondatrices de l’adolescence qui donnent des ailes, protègent et créent cet espace-défi-au-temps, ce chez-soi intérieur.
Rassuré, on est moins vulnérable, on sait les grandes choses qu’on fera, qu’on veut accomplir.
Le son et la musique ont ce pouvoir.

La musique de Laughing Seabird, à fortiori en concert, rappelle ces expériences où l’on va décoller, individuellement et collectivement. Voyager, s’imprégner d’une énergie émouvante et rémanente.
Fruit d’un apprentissage patient, opiniâtre et d’une forte nécessité intérieure, l’ouvrage de Céline est devenu un défi personnel, un remède, et un appel inévitable. Il y est question de guérison, de rompre avec le connu, de provoquer l’insu et d’escamoter nos programmations. De nous créer autrement et d’ouvrir les portes de nos perceptions pour accéder à…  la Transformation.

Admirateurs depuis l’adolescence des Beatles, Paul McCartney, Led Zeppelin, The Pink Floyd, Crosby, Stills, Nash and Young, Rickie Lee Jones, Peter Gabriel, Sting … Céline et Manu (Emmanuel Heyner) ont trouvé là une complicité. Leur travail puise également dans de nombreuses autres inspirations. L’influence celtique notamment est dans l’ADN de Céline de par ses origines bretonnes et son attachement à cette culture qui réunit tous les âges, en des moments emprunts d’une communion libératrice.

Creusant le sillon de sa folk-pop envoûtante et énergisante, Laughing Seabird aborde ici une sensation partagée par beaucoup de femmes sous influence des images médiatiques… et qui concerne tout le monde car cet état dans lequel on (se) remplit pour combler un vide affectif, spirituel ou autre, c’est aussi un I feel fed up everything : trop de tout ! De consommation, d’injonctions insidieuses pour convenir au goût du jour. Entrer dans le moule, le corset, nous soulage mais ne nous satisfait pas, et nous étouffe. C’est la société qui nous mange, à nous de ne pas être dupe, d’œuvrer à sentir et ressentir ce qui nous va bien !

DISPONIBLE MAINTENANTDISPONIBLE MAINTENANT

Welcome to
The Transformation Place !

Nouvel album
– mai 2021 –

S’inscrire à
La newsletter !

    Photos © Frederick Malahieude I Site réalisé par umanoïa
    2021 © Laughing Seabird